Sélectionnez un article
Cinq raisons de mettre à jour son assurance habitation Sept questions au sujet de l’assurance auto Options binaires : attention, toxique! Détecter et sanctionner la fraude pour mieux la prévenir Éviter les ventes pyramidales d’investissements Vieillir à l’abri de la fraude financière Planifier sa retraite : des outils pour s’y investir REER Prenez le temps de réfléchir et évitez les décisions précipitées Connaissez-vous les services d’assistance de l’Autorité des marchés financiers? Les jeunes adultes et l’argent : l’importance de compter sur des bases solides Des vacances cet hiver ? N’oubliez pas votre assurance voyage Options binaires et rendements alléchants : fuyez! Sachez reconnaître les signaux d’une possible fraude Investir par soi-même : ça ne s’improvise pas ! Planifier sa retraite sans oublier l’inflation ! L’aperçu du fonds, un outil éclairant Diversifier son portefeuille : pourquoi, et comment ? Le relevé de placement : un outil essentiel L’ABC des fonds d’investissement Les placements : puis-je y trouver mon intérêt ? Choisir un représentant Bien se connaître avant d’investir Prendre en main sa santé financière Avez-vous besoin d’une assurance invalidité ? Quelle assurance vie choisir ? Les assurances offertes par un prêteur ou un commerçant Six questions au sujet de l’assurance auto Quatre étapes pour choisir votre assurance habitation Prenez des décisions éclairées grâce à l’Autorité Avec l’âge, révisez votre stratégie et redoublez de vigilance Cinq questions pour comprendre l’assurance-dépôts Gardez vos finances en tête pour réaliser vos projets Parlez #argent, #crédit et #épargne avec votre jeune adulte ! Réduire les risques de fraude commence par une vérification


Sachez reconnaître les signaux d’une possible fraude

Vous croyez que les fraudeurs ne s’en prennent qu’aux gens fortunés? Détrompez-vous! Peu importe votre âge, votre sexe, votre revenu ou votre niveau de scolarité, vous pouvez être victime d’une fraude. 


Publié le 2016-11-20

« Bien que les stratagèmes de fraude demeurent sensiblement les mêmes depuis plusieurs dizaines d’années, les fraudeurs ont désormais accès à tout un arsenal technologique pour cibler leurs victimes. Grâce à Internet, aux médias sociaux et aux courriels, ils peuvent plus facilement joindre des milliers de victimes potentielles », indique Éric René, directeur des services d'enquêtes à l’Autorité des marchés financiers. 

Quelques fraudes classiques

La combine à la Ponzi
Elle consiste à solliciter des investisseurs sur promesse de rendements intéressants et à utiliser les sommes ainsi obtenues pour payer les rendements à d’autres investisseurs ou simplement pour rembourser les investisseurs qui souhaitent récupérer leur argent. « Grâce à cette tactique, les fraudeurs donnent l’impression à leurs victimes que leur investissement est profitable et qu’elles peuvent facilement récupérer leur argent. Elles continuent donc d’investir en toute confiance, jusqu’à ce que le fraudeur cesse de payer et disparaisse», explique M. René.

La vente pyramidale d'investissement
Les médias sociaux sont de plus en plus employés par les promoteurs de ventes pyramidales d'investissements. Ces promoteurs vous promettent des rendements alléchants et rapides si vous investissez votre argent, et bien davantage, comme des voitures luxueuses et autres primes extravagantes, si vous recrutez de nouveaux investisseurs.

Les promoteurs ne vous demandent habituellement pas de vendre des biens ou des services, mais imposent des frais d’adhésion pour acquérir des forfaits vous permettant d’accéder à un système ou à un réseau. « Le jargon qu’ils emploient est si complexe qu’il vous est impossible de comprendre ce dans quoi votre argent sera investi. Ils mettent également beaucoup d’efforts pour faire croire que leur système est légitime et vous en mettre plein la vue avec des histoires à succès », révèle Éric René.

Parmi les autres stratagèmes, notons l’hameçonnage, qui consiste à créer des courriels et messages textes paraissant venir d'entreprises, d'institutions financières et d'organismes gouvernementaux légitimes. Ces messages ont pour but de tromper leurs destinataires afin d’obtenir leurs renseignements personnels et financiers. La fraude REER, quant à elle, consiste à faire croire à un investisseur qu’il est possible de retirer de l’argent d’un compte de retraite immobilisé (CRI) ou d’un REER sans payer d’impôt. Enfin, signalons le télémarketing frauduleux, système par lequel les fraudeurs vous téléphonent pour vous vendre des titres qui sont soit disant des « occasions en or ». 

Reconnaître les signaux
Plusieurs signaux peuvent vous alerter :

  • On vous promet un placement garanti sans risque offrant des rendements élevés.
    N’oubliez pas que les taux d’intérêt sont à des bas quasi historiques depuis quelques années et qu’en conséquence, des promesses de taux de 5 %, 6 % ou 7 %, tout à fait usuels à une autre époque, sont extrêmement élevés aujourd’hui. 
  • On vous met de la pression pour investir rapidement. On vous dit que c’est maintenant ou jamais et on vous fait sentir privilégié d’avoir accès à une telle opportunité. La personne qui vous l’offre vous dit également bien souvent qu’elle a elle-même investi avec succès. 
    Cela permet au fraudeur d’éviter que vous demandiez un second avis.
  • On vous demande d’investir en argent comptant ou avec un chèque fait au nom de celui qui vous offre le placement.
    Les transactions devraient toujours être faites entre un individu (l’investisseur) et une société qui offre le placement. Malgré tout, il est important d’être vigilant et de faire les vérifications d’usage sur l’existence et la crédibilité de la société.
  • On vous indique que le placement a été approuvé par l’Autorité ou un autre organisme de réglementation. Sachez que l’Autorité ne se prononce jamais sur la qualité des titres offerts aux investisseurs.

Utiliser les bons outils
Assurez-vous de faire affaire avec un représentant dûment autorisé par l’Autorité. « Avant d’investir, vérifiez auprès de l’Autorité que la personne et l’entreprise qui vous offre un produit financier est autorisée à le faire », précise Éric René.

L’intérêt que l’on développe à l’égard de nos finances et le temps qu’on y consacre sont également des éléments-clés pour prévenir la fraude. « On peut prendre des semaines pour magasiner une automobile ou une cuisinière. Les sommes qu’on investit représentent souvent des montants beaucoup plus importants que ces achats. On a donc tout intérêt à prendre plus de temps pour réfléchir avant d’investir », ajoute l’expert.

Comment réagir face à une fraude?
Vous croyez être victime d’une fraude? Contactez l’Autorité pour expliquer la situation. Vous pouvez ainsi contribuer à interrompre la fraude, si c’est bien le cas, protéger d’autres investisseurs et si possible préserver les sommes que vous pourriez avoir mises en jeu.

Consultez le site Web de l’AMF pour plus d’information sur la fraude.