Sélectionnez un article
Cinq raisons de mettre à jour son assurance habitation Sept questions au sujet de l’assurance auto Options binaires : attention, toxique! Détecter et sanctionner la fraude pour mieux la prévenir Éviter les ventes pyramidales d’investissements Vieillir à l’abri de la fraude financière Planifier sa retraite : des outils pour s’y investir REER Prenez le temps de réfléchir et évitez les décisions précipitées Connaissez-vous les services d’assistance de l’Autorité des marchés financiers? Les jeunes adultes et l’argent : l’importance de compter sur des bases solides Des vacances cet hiver ? N’oubliez pas votre assurance voyage Options binaires et rendements alléchants : fuyez! Sachez reconnaître les signaux d’une possible fraude Investir par soi-même : ça ne s’improvise pas ! Planifier sa retraite sans oublier l’inflation ! L’aperçu du fonds, un outil éclairant Diversifier son portefeuille : pourquoi, et comment ? Le relevé de placement : un outil essentiel L’ABC des fonds d’investissement Les placements : puis-je y trouver mon intérêt ? Choisir un représentant Bien se connaître avant d’investir Prendre en main sa santé financière Avez-vous besoin d’une assurance invalidité ? Quelle assurance vie choisir ? Les assurances offertes par un prêteur ou un commerçant Six questions au sujet de l’assurance auto Quatre étapes pour choisir votre assurance habitation Prenez des décisions éclairées grâce à l’Autorité Avec l’âge, révisez votre stratégie et redoublez de vigilance Cinq questions pour comprendre l’assurance-dépôts Gardez vos finances en tête pour réaliser vos projets Parlez #argent, #crédit et #épargne avec votre jeune adulte ! Réduire les risques de fraude commence par une vérification


Les placements : puis-je y trouver mon intérêt ?

Que vous décidiez d’investir seul ou avec l’aide d’un représentant, comprendre les placements que vous effectuez est essentiel. Peu importe votre profil d’investisseur, trois éléments fondamentaux sont à considérer : le rendement espéré, la liquidité et le risque.


Publié le 2016-10-02

Le rendement espéré est le gain que vous souhaitez réaliser avec vos placements. Il peut notamment s’agir d’intérêts payables sur vos placements, de dividendes ou de gains en capital. Cela dit, tout investisseur doit également considérer que le rendement pourrait être moindre que prévu, voire résulter en une perte. 

La liquidité, c’est la possibilité d’acheter ou de vendre votre placement sans délai significatif et sans effet majeur sur le prix. 

Quant au risque, il représente la possibilité que le rendement soit moins élevé qu’espéré et, même, que votre placement entraîne une perte partielle ou totale des sommes que vous avez investies. 

Avant d’investir, prenez le temps de réfléchir à ces éléments et demandez-vous si l’investissement envisagé correspond à vos priorités et à votre profil. 

Plusieurs types de placements 
Parmi les différents types de placements qui s’offrent à l’investisseur que vous êtes, vous pouvez notamment avoir recours aux titres d’emprunt. On trouve dans cette catégorie les certificats de placement garanti, les bons du Trésor et les obligations. Un émetteur (emprunteur) — un gouvernement ou une société, par exemple — reconnaît par un titre d’emprunt avoir une dette envers l’investisseur. Lorsque vous investissez dans ces titres, vous devenez un créancier de cet émetteur, puisque vous lui prêtez alors de l’argent en échange d’intérêts. 

« Des intérêts peuvent être versés à l’investisseur de façon trimestrielle ou à l’échéance des titres, moment auquel l’investissement initial est remboursé », indique Andrée-Anne Arbour-Boucher, avocate et analyste experte en financement des sociétés à l’Autorité des marchés financiers (AMF). 

Les obligations 
Les obligations sont normalement émises par des gouvernements ou des sociétés. « L’échéance des obligations varie généralement de 1 à 30 ans », précise Me Arbour-Boucher. Elle poursuit : « Si l’investisseur souhaite s’en départir avant l’échéance, elles peuvent généralement être vendues sur le marché. Leur prix de vente pourrait être supérieur ou inférieur à leur valeur nominale, en fonction de nombreux facteurs comme l’évolution des taux d’intérêt ou la situation financière de l’émetteur ».  

« De manière générale, on considère que pour un émetteur donné, ses titres d’emprunt présentent moins de risques que ses titres de participation, parce que le montant nominal est remboursé au prêteur à l’échéance — dans la mesure où l’émetteur est solvable », explique Me Arbour-Boucher.

Les titres de participation
Ces titres procurent une participation au capital d’une société et se présentent habituellement sous la forme d’actions ordinaires et privilégiées. 

Le rendement espéré de titres de participation provient des gains en capital au moment de leur revente et, dans certains cas, du versement de dividendes. Il n’y a pas de versement d’intérêts sur l’investissement initial.

« Les porteurs d’actions ordinaires ou privilégiées ont parfois droit à des dividendes, mais ceux qui détiennent des actions privilégiées sont prioritaires lorsqu’un dividende est versé », souligne Andrée-Anne Arbour-Boucher. Elle ajoute : « En cas de faillite de la société, ils sont également prioritaires par rapport aux porteurs d’actions ordinaires au moment du partage de l’actif ».

Étant donné que les actions sont généralement négociées en Bourse, leur prix au marché peut augmenter ou diminuer de façon appréciable. La liquidité et le risque sont tributaires de facteurs propres au marché et peuvent donc varier en fonction de plusieurs éléments.

Faites vos recherches et posez des questions
De nombreux investisseurs choisissent de diversifier leur portefeuille en investissant dans une combinaison de titres d’emprunt et de participation. Quel que soit votre choix, assurez-vous de bien comprendre ce dans quoi vous investissez.

« Il est essentiel de bien comprendre les caractéristiques de vos placements », conseille Me Arbour-Boucher. Consultez votre représentant afin de prendre les meilleures décisions qui soient pour atteindre vos objectifs. »

Consultez notre brochure Comment choisir vos placements.