Sélectionnez un article
Cinq raisons de mettre à jour son assurance habitation Sept questions au sujet de l’assurance auto Options binaires : attention, toxique! Détecter et sanctionner la fraude pour mieux la prévenir Éviter les ventes pyramidales d’investissements Vieillir à l’abri de la fraude financière Planifier sa retraite : des outils pour s’y investir REER Prenez le temps de réfléchir et évitez les décisions précipitées Connaissez-vous les services d’assistance de l’Autorité des marchés financiers? Les jeunes adultes et l’argent : l’importance de compter sur des bases solides Des vacances cet hiver ? N’oubliez pas votre assurance voyage Options binaires et rendements alléchants : fuyez! Sachez reconnaître les signaux d’une possible fraude Investir par soi-même : ça ne s’improvise pas ! Planifier sa retraite sans oublier l’inflation ! L’aperçu du fonds, un outil éclairant Diversifier son portefeuille : pourquoi, et comment ? Le relevé de placement : un outil essentiel L’ABC des fonds d’investissement Les placements : puis-je y trouver mon intérêt ? Choisir un représentant Bien se connaître avant d’investir Prendre en main sa santé financière Avez-vous besoin d’une assurance invalidité ? Quelle assurance vie choisir ? Les assurances offertes par un prêteur ou un commerçant Six questions au sujet de l’assurance auto Quatre étapes pour choisir votre assurance habitation Prenez des décisions éclairées grâce à l’Autorité Avec l’âge, révisez votre stratégie et redoublez de vigilance Cinq questions pour comprendre l’assurance-dépôts Gardez vos finances en tête pour réaliser vos projets Parlez #argent, #crédit et #épargne avec votre jeune adulte ! Réduire les risques de fraude commence par une vérification


Cinq raisons de mettre à jour son assurance habitation

Ne pas informer votre assureur habitation de certains changements pourrait avoir des conséquences importantes sur votre santé financière. À titre d’exemple, voici cinq situations où une mise à jour de votre contrat d’assurance pourrait vous éviter des problèmes en cas de réclamation.


Publié le 2017-04-09

1- Vous emménagez dans une nouvelle résidence
Si votre déménagement s’étale sur plusieurs jours, serez-vous couvert à l’ancienne et à la nouvelle adresse simultanément? Vos déménageurs détiennent-ils une assurance commerciale pour couvrir vos biens? Devez-vous revoir toutes vos protections? Un déménagement peut engendrer de nombreuses questions d’assurance. Informez votre assureur à l’avance afin de bénéficier de toutes les protections nécessaires à la nouvelle adresse. Une mise à jour complète de votre dossier doit être effectuée. Profitez de cette occasion pour faire l’inventaire de vos biens afin de déterminer la valeur de ceux-ci.
« Portez une attention particulière aux protections portant sur les dégâts d’eau, indique Valérie Sauvé, analyste en éducation financière à l’Autorité des marchés financiers. Saviez-vous que ceux-ci font l’objet de plus de la moitié des réclamations au Québec? Certains dégâts d’eau, comme les infiltrations et le refoulement d’égouts, ne sont pas couverts et doivent faire l’objet d’une protection supplémentaire. Renseignez-vous auprès de votre agent ou courtier d’assurance. »  D’autres risques doivent aussi faire l’objet d’une protection supplémentaire, comme le tremblement de terre et la fuite de mazout. 

2- Vous offrez votre résidence en location
Des plateformes Web ont facilité la possibilité de gagner des revenus additionnels en louant une chambre ou une propriété sur une période donnée. Comment votre assureur réagira-t-il si votre logement est vandalisé ou qu’un incendie ou un dégât d’eau se produit pendant la location?

Vous devriez contacter votre assureur pour expliquer vos intentions. Sachez que vous pourriez vous exposer à des pertes s’il déterminait, à la suite d’un incident, qu’il s’agissait d’une activité commerciale exclue de votre police. Les assurances offertes par les plateformes de location ne couvrent pas toutes les situations et ne vous exemptent pas d’informer votre assureur.

3- Vous rénovez
Vous entreprenez des rénovations dans votre résidence? Vous devriez contacter votre agent ou courtier d’assurance pour vérifier si votre protection est adéquate. Certains risques ne sont pas couverts pour les bâtiments en construction (par exemple, le bris de vitre et le vandalisme). Vous aurez peut-être aussi à revoir vos montants d’assurance, en particulier si les rénovations augmentent la valeur de votre maison.

Enfin, vous pourriez avoir besoin de protections supplémentaires pour couvrir les matériaux de construction et votre responsabilité civile pendant les travaux.

4- Vous faites l’acquisition de biens rares ou dispendieux 
Vous avez acheté le tableau d’un peintre renommé? Vous êtes un sportif collectionnant les équipements de haute performance ou vous avez hérité de bijoux de grande valeur? Plusieurs limitations s’appliquent à votre contrat. Vous pourriez donc être déçu de la somme accordée par votre assureur en cas de réclamation. Par exemple, une couverture de 1 000 $ pourrait être la protection maximale prévue à votre contrat en cas de vol pour une collection de timbres en valant beaucoup plus.

Vous pouvez toutefois acheter des protections additionnelles toute l’année durant, pas seulement au moment du renouvellement de votre police. Il sera parfois souhaitable d’obtenir l’avis d’un expert sur la valeur d’un objet à assurer. 

5- Vous transportez des objets de valeur dans votre véhicule
Vous venez de faire l’achat d’un vélo haut de gamme que vous transportez de temps à autre dans votre véhicule?  Contrairement à la croyance populaire, ce n’est pas à votre assureur automobile qu’il faudrait présenter une réclamation en cas de vol de votre vélo dans votre voiture par exemple. C’est plutôt à votre assureur habitation, avec qui il vaudrait mieux avoir vérifié au préalable si vous étiez suffisamment couvert.

Pour en savoir plus sur l’assurance habitation, consultez la section Consommateurs du site Web de l’Autorité des marchés financiers.